top of page

Parenthèse sauvage, le commencement

Une nouvelle corde à mon arc ou aussi une nouvelle prestation à vous proposer.


Après la balade photographique (à découvrir dans cet article), je vous expose dans cet article, comment m'est venue l'idée de ces portraits créatifs en pleine nature.



Le point de départ

Comment tout a commencé ?

Je ne sais pas, c'était juste après ma période de doute, début avril (j'en parle ici). Je voulais tester le regard assumé devant l'objectif, pour encore mieux guider les personnes qui souhaitent se lancer, avec moi, dans la photo de portrait.

C'est vrai, quoi de mieux que de l'expérimenter soi-même...


C'était aussi le moment où mon jardin était parsemé de pissenlits & ma glycine était magnifique ! Je voulais m'amuser avec tout ça, mais je ne savais pas encore comment le faire.


Bref, passage obligé par l'autoportrait. J'ai d'ailleurs écrit un post Instagram à ce sujet. Je vous le remets ici :


"Les autoportraits...


Ce n'était clairement pas "ma cam" au début. Je trouvais ça très narcissique. Mais, je dois dire que j'ai revu ma position...


Je trouve que c'est un exercice très intéressant à plusieurs niveaux :

📷 La technique

Je n'ai pas de télécommande pour déclencher à distance et gérer la mise au point automatique 😅. Je règle donc la netteté manuellement à l'endroit où je vais éventuellement me positionner, sans être certaine de la netteté... Bref, ce n'est pas très net, mais ça me convient.

Ensuite, j'appuie sur le déclencheur et là, c'est la course... j'ai 10s pour me positionner et décider de la tête que je vais faire ! Franchement c'est assez drôle !


📷 Pratiquer pour vous guider

Sur ces autoportraits face cam, je voulais m'essayer dans les postures et m'exercer à ne pas avoir le "regard dans le vide". C'est en apprenant comment faire que je vais avoir les bons mots pour mieux vous conseiller.


📷 L'amusement

Bon ok, au début, c'est toujours bizarre, je me trouve ridicule, je ne sais pas même pas quoi faire... Mais après ça va mieux, je me dis que ce ne sont que des photos, alors je commence à m'amuser jusqu'à lâcher prise.

Ce qui est le plus rigolo, c'est qu'en 10s (le temps du retardateur) il s'en passe des choses dans ma tête... et c'est souvent au dernier moment que je change d'avis sur l'attitude que je veux avoir 😅

C'est le freestyle total, surtout pour la photo n°2 🤣


📷 La post-production

J'ai carte blanche et je peux tester plein de trucs ! (vous remarquerez d'ailleurs le grain que j'ai rajouté...).

Je connais aussi parfaitement mon ton de peau ce qui me permet de voir si je suis au plus juste niveau colorimétrie !"



Une parenthèse

Au début, je voulais appeler cette nouvelle séance "studio sauvage" faisant référence à la mise en scène que j'avais choisi (un mini studio de fortune).

Puis, ayant fait une séance d'inspiration avec ma super cousine (big up à toi Mali !), je me suis rendu compte que nous avions partagé un moment particulier, comme une pau.o.se agréable dans notre journée, une parenthèse.


J'avais choisi pour cette séance, un bois situé près de chez moi. Nous partons donc à l'aventure ! J'embarque dans ma voiture mon studio de fortune et on s'installe. Les débuts sont toujours un peu timides, puis les idées viennent et ne manquent plus. La nature nous offre une belle lumière, des fleurs & des ombres pour s'amuser.

Nous prenons un peu de distance avec notre mise en scène et jouons avec les éléments de la nature.


C'était une parenthèse bien différente de la mienne, car chacune de nous s'épanouit à sa manière et réagi aux éléments de façon bien différente.

Je prends ce que vous me donnez à ce moment-là.



"Sauvage"

Si je n'ai pas souhaité conserver le mot studio, c'est le mot "sauvage" qui retient toute mon attention.

J'aime observer la nature et dans le cas de mes autoportraits, je me suis amusée à me mettre en scène avec les éléments naturels qui m'entouraient, comme les fleurs sauvages de mon jardin. Ma cousine, elle, s'est amusée avec une branche de fougère.


J'ai trouvé cette approche plutôt amusante, naturelle et sauvage !

Ma retouche aussi est un peu brute, avec un grain et rendu légèrement flou. C'est pourquoi j'aime décrire ce type de séance, comme ceci : portrait créatif en pleine nature.



Portraits créatifs en pleine nature

J'ai aimé faire cette séance d'autoportrait. Je suis heureuse de m'être figée dans le temps pour redécouvrir ces images dans quelques années et me dire que finalement, je n'étais pas si vieille ! (La maman qui prend en photo sa famille, mais que personne ne prend en photo...).


J'ai eu beaucoup de retours positifs et encourageants lorsque j'ai partagé ces images sur les réseaux sociaux. Comme pour la balade photographique, la parenthèse sauvage, c'est avant tout : partager une expérience particulière ensemble et s'octroyer une pau.o.se agréable dans votre quotidien.



Pour découvrir ce que sont devenues les parenthèses sauvages, un an après,

je vous invite à LIRE CET ARTICLE >










Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page